le Dimanche 27 janvier 2008

Lutte contre les algues bleues

Saguenay légiférera pour protéger le lac Kénogami

LAC-KÉNOGAMI – Saguenay ira de l’avant avec l’adoption d’un règlement municipal et l’implantation d’un programme d’assainissement des eaux visant à éviter la prolifération d’algues bleues dans le lac Kénogami.

C’est du moins ce que laisse entendre l’échevin du secteur, Paul-Roger Cantin, qui prévoit des annonces officielles en ce sens vers la fin du mois de février. M. Cantin parle d’un plan d’action dont les principales mesures seront mises en oeuvre dès l’été de 2008. Le conseiller se réjouit du fait qu’aucune trace d’algues bleues n’a été détectée dans le lac l’an dernier, alors que de nombreux cours d’eau de la province étaient touchés par le phénomène. Mais selon lui, il est impératif d’agir en faisant de la prévention.

“Nous sommes en train de monter le programme et nous allons le rendre public bientôt. Les citoyens seront mis au courant et tout le monde devra embarquer, même les plus récalcitrants. C’est sûr que comme dans toute chose, il y en a toujours qui sont plus rébarbatifs mais il ne faut pas oublier que le lac Kénogami, c’est le verre d’eau de Saguenay”, d’illustrer l’élu.

Activités minières

Dans un autre ordre d’idées, les activités de survol du Lac-Kénogami en hélicoptère par l’entreprise Aeroquest international dans le but de déterminer le potentiel minier du secteur n’ont pu avoir lieu au cours des derniers jours tel que prévu. Les températures glaciales enregistrées tout au long de la semaine ont rendu impossible la réalisation des activités préliminaires de prospection. On sait que la compagnie minière Breakwater Ressources s’intéresse au secteur de Lac-Kénogami, dont le sol pourrait contenir du nickel. Breakwater s’est portée acquéreur de tous les titre miniers rendus disponibles par le ministère des Ressources naturelles du Québec.