le jeudi 11 mars 2010

Le barrage Portage-des-Roches

Québec lance les appels d’offres

CHICOUTIMI – Le gouvernement vient de lancer un appel d’offres afin d’améliorer la capacité d’évacuation du barrage Portage-des-Roches.

Le barrage Portage-des-Roches subira une cure de jeunesse d’environ 15 millions de dollars. “Ce n’est pas une question de sécurité immédiate pour les citoyens, c’est plutôt pour s’assurer que le barrage ne céderait pas si jamais il devait y avoir des crues importantes comme celles de 1996, lors du déluge”, explique le président de l’Association de la protection du lac Kénogami, Claude Collard.

“C’est une autre étape, une autre digue qui sera rehaussée. Ça va rondement et nous sommes satisfaits du cheminement de ce dossier”, continue M. Collard. La capacité d’évacuation du barrage sera augmentée.

Il y aura remplacement des vannages de bois par des vannages d’acier. Ces derniers sont dotés d’un système autonome qui peut être actionné à distance.

“Il reste encore les travaux de renforcement et de rehaussement de la digue Ouiqui, à Hébertville, et de la coulée Gagnon qui ne sont pas encore commencés, mais pour le reste tout va rondement. Les autres étapes sont toutes en cours.”

Rappelons que le rapport de la commission Nicolet, à la suite du déluge de 1996, avait fait plusieurs recommandations afin d’assurer la sécurité des riverains.

“Le creusage de la rivière aux-Sables, en outre, va permettre l’évacuation du double de la capacité du réservoir actuel, passant de 480 mètres cubes par seconde à 960 mètres cubes par seconde. Cela permettra de vider le réservoir beaucoup plus rapidement lorsqu’il y aura une crue en amont.”, conclut M. Collard.

Le coût total des travaux est évalué à plus de 50 millions de dollars.