/Tag:2005
­
Projet de centrale sur la Pikauba: Déjà des doutes
Le Quotidien, le Samedi 13 Août 2005 Projet de centrale sur la Pikauba Déjà des doutes CHICOUTIMI (PG) - Le projet de centrale sur la rivière Pikauba déposé lundi soulève déjà des doutes chez des acteurs importants. Paul Ruel, président du Comité de bassin du lac Kénogami et des rivières Chicoutimi et aux Sables a appris l'existence du projet de centrale hydroélectrique de 87 millions $ en lisant son journal. «Je me suis demandé qui sont ces gens-là», raconte-t-il ...
Lire l'article complet
L'eau appartient à la collectivité
Le Quotidien, Vendredi 12 Août 2005 L'eau appartient à la collectivité L'été très sec que nous connaissons dans le bassin versant du lac Kénogami fait réapparaître le conflit d'usage dans le partage de l'eau entre les producteurs d'énergie hydroélectrique et les populations concernées par la gestion de cette étendue d'eau. Le lac Kénogami atteint actuellement le niveau minimum record de 162,73 mètres (110,3pi.) pour un début d'août.  L'obligation de toujours évacuer un volume d'eau de 42,5 m3/sec., quand les ...
Lire l'article complet
Une centrale sur la Pikauba d'ici deux ans?
Le Quotidien, Vendredi 12 Août 2005 Une centrale sur la Pikauba d'ici deux ans? Chicoutimi (PG) - Une coopérative de solidarité de Jonquière a présenté lundi un projet de centrale hydroélectrique sur la rivière Pikauba d'un montant de 87 millions $ qui viendrait régler le problème du niveau d'eau du lac Kénogami. La centrale d'une capacité de 49,7 mégawatts serait par surcroît rentable, idée qu'Hydro-Québec ne croyait pas réalisable. Le projet a été déposé lundi à la MRC ...
Lire l'article complet
Les plaisanciers refusent de croire aux miracles
Le Quotidien, Mercredi 10 Août 2005 Niveau de l'eau du lac Kénogami Les plaisanciers refusent de croire aux miracles LAC-KÉNOGAMI (LT) - Il faudrait un miracle pour sauver ce qui reste de la saison de .nautisme au lac Kénogami et les indices recueillis permettent de croire qu'aucune tentative formelle ne sera faite par le gouvernement du Québec qui gère ce plan d'eau dont la principale fonction est d'alimenter les centrales hydroélectriques des producteurs privés. Le président de l'Association de l'été ...
Lire l'article complet
Pikauba: une solution fort simple!
Le Quotidien, Mardi 9 Août 2005 Pikauba: une solution fort simple! Dans le débat [sur le niveau du lac Kénogami], je pense qu'on prend plus de temps à trouver des coupables qu'à chercher des solutions. Elkem Métal se considère un bon citoyen corporatif car ses turbines ne génèrent pas ce qu'elles seraient en droit de produire? OK! Les autres producteurs d'électricité qui ont des turbines sur ce lac ont les mêmes prétentions? OK! La Commission Nicolet a recommandé la ...
Lire l'article complet
Le gouvernement doit poser des gestes
Le Quotidien, Lundi 8 Août 2005 Barrages de Pont-Arnaud et Chute-Garneau Le gouvernement doit poser des gestes­ CHICOUTIMI (SL) - Mario Dumont est d'avis que le gouvernement Charest devrait joindre les gestes à la parole et fournir les leviers économiques nécessaires à une véritable décentralisation s'il veut continuer de se décrire comme un gouvernement décentralisateur à l'écoute des régions, Le transfert à Ville de Saguenay de la propriété des barrages inopérants de Pont-Arnaud et. Chute-Garneau pour les convertir en ...
Lire l'article complet
Lac Kénogami: arrêter rapidement la baisse du niveau
Le Bulletin Régional, Jeudi 4 Août 2005 Lac Kénogami: arrêter rapidement la baisse du niveau L’Association pour la protection du lac Kénogami (APLK) / LBR.ca / - L’Association pour la protection du lac Kénogami (APLK) a demandé au ministre de Richesses naturelles et de la Faune par le biais de sa chef de cabinet, madame Luce Asselin, d’organiser dans un délais extrêmement court une rencontre pour tenter se sauver la saison estival au Lac Kénogami. L’objectif de cette rencontre ...
Lire l'article complet
Lac Kénogami: une solution simple et à portée de main
Le Quotidien, Jeudi 4 Août 2005 Lac Kénogami: une solution simple et à portée de main Les riverains du lac Kénogami pataugent encore dans une mare. À cet égard, il semble bien d'ailleurs qu'un record de tous les temps soit à la veille d'être établi. Cible de toutes les critiques, Elkem Métal, qui puise dans ce réservoir l'eau nécessaire à la pro­duction de son électricité, se défend comme elle peut. Hier, dans Le Quotidien, le porte-parole régional de l'entreprise, ...
Lire l'article complet
«C'est un dossier qui me fatigue» - Françoise Gauthier
Le Quotidien, Mercredi 3 Août 2005 - Françoise Gauthier «C'est un dossier qui me fatigue» JONQUIERE(FSTG)-La ministre du Tourisme et responsable de la région  Françoise Gauthier se montre catégorique, le lac Kénogami doit être  rendu aux plaisanciers- et à ses résidants  même si cela signifie diminuer certains privilèges qui avaient  été accordés par contrats entre Québec et des compagnies ayant besoin de l'eau découlant de ce réservoir. «Il s'agit d'un dossier qui me fatigue et qui nécessite maintenant des solutions ...
Lire l'article complet
Elkem tente d'accommoder tout le monde
Le Quotidien, Mercredi 3 Août 2005 Niveau du lac Kénogami Elkem tente d'accommoder tout le monde CHICOUTIMI (FSTG) - La direction d'Elkem Metal, liée par bail au gouvernement du Québec afin d'obtenir un approvisionnement minimal  en eau sur la rivière Chicouti­-mi, déplore être devenue le bouc émissaire de l'ensemble du dossier entourant le niveau du lac Kénogami alors qu'elle «fait tout en son pouvoir afin de diminuer ses impacts pour les riverains et ses usagers». «Depuis 1982, nous faisons ...
Lire l'article complet
Françoise Gauthier promet de tenir compte des riverains du lac Kénogami
le mardi 2 août 2005 Françoise Gauthier promet de tenir compte des riverains du lac Kénogami Le lac Kénogami doit cesser d'être simplement une réserve d'eau pour les producteurs d'électricité, affirme la députée de Jonquière et ministre du Tourisme, Françoise Gauthier. Elle ajoute que les intérêts de tous les utilisateurs doivent être pris en compte. Mme Gauthier rappelle que Québec a les mains liées par un contrat qui garantit un débit minimal de 42 mètres cubes par seconde aux ...
Lire l'article complet
Le maire privilégie les résidants
Le Quotidien, Mardi 2 Août 2005 Le maire privilégie les résidants CHICOUTIMI (FSTG) - Le maire de Saguenay juge «com­plètement inacceptable» la situation qui prévaut actuelle­ment au lac Kénogami. Il estime maintenant que la saga entourant le niveau des eaux du lac a «trop durée et doit être réglée au plus vite par les élus et non plus par leurs employés des ministères». «Les fonctionnaires semblent mener ce dossier et ils plient devant les exigences des com­pagnies. C'est peureux ...
Lire l'article complet
Niveau du lac Kénogami : le maire Tremblay critique Québec
Le lundi 1er Août 2005 Niveau du lac Kénogami : le maire Tremblay critique Québec Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, se dit profondément choqué de l'attitude du gouvernement du Québec en ce qui concerne le niveau d'eau du lac Kénogami. Le premier magistrat dit comprendre la frustration des propriétaires riverains, qui n'ont plus accès au lac parce que le niveau d'eau de ce dernier est actuellement trop bas. M. Tremblay estime que le gouvernement se soucie beaucoup plus de ...
Lire l'article complet
«C'est une catastrophe économique, du jamais vu»
Le Réveil, Dimanche 31 Juillet 2005 Niveau du lac Kénogami «C'est une catastrophe économique, du jamais vu» Le conseiller de Lac Kénogami, Réal Godin, en a marre de voir le niveau du lac baisser à vue d'œil et si ce n'était un jeu de mots très inappropriés, on pour rait dire que"le vase déborde. «Péquistes et libéraux, c'est du pareil au même. Peu importe les promesses électorales, le lac est géré de la même façon, une véritable catastrophe ...
Lire l'article complet
Elkem métal rejette toute responsabilité
Le vendredi 29 juillet 2005 Elkem métal rejette toute responsabilité pour le faible niveau du lac Kénogami L'entreprise Elkem métal rejette toute responsabilité pour le faible niveau du lac Kénogami. Actuellement, le réservoir se situe à un peu moins de 163 mètres, soit 1 mètre sous le niveau optimal négocié pour le plan d'eau. Les propriétaires de bateaux de plaisance se plaignent. Le temps sec est responsable, mais aussi l'usine de ferrosilicium d'Elkem Métal, dont la centrale de 37 ...
Lire l'article complet