le mercredi 5 octobre 2011

Droits hydrauliques de la rivière Chicoutimi

Nouveau bail de 25 ans pour Elkem Métal

CHICOUTIMI – Depuis maintenant six mois, l’entreprise Elkem Métal possède un nouveau bail de 25 ans pour les droits hydrauliques de la rivière Chicoutimi.

Le bail était venu à échéance depuis 2005 et la compagnie du chemin de la Réserve, à Chicoutimi, avait pu continuer à bénéficier des avantages hydroélectriques depuis ce temps.

Au printemps 2011, la compagnie, qui appartient à des intérêts chinois maintenant, en est venue à une entente avec le gouvernement du Québec pour sa centrale de 38 mégawatts. L’entente est rétroactive au début de l’année 2006 et est donc valide jusqu’au 31 décembre 2031.

« L’entente ressemble à celle que nous avions, mais les coûts sont plus dispendieux de notre côté pour la taxe d’eau. Ces sommes suivent la réglementation.

« De plus, nous nous sommes engagés à investir 60 millions de dollars dans nos installations. Nous avons déjà injecté 35 M$ depuis 2006 et avec notre projet de bouilloire de 25 M$, nos investissements auront été réalisés d’ici la fin de l’année 2012 », explique Jean Villeneuve, directeur général de l’usine de Chicoutimi et vice-président senior d’Elkem (il est le seul haut dirigeant qui n’est pas d’origine suédoise).

Le renouvellement du bail de la rivière Chicoutimi permet aussi d’assurer la pérennité de l’entreprise pour plusieurs années.

« Il est évident que le fait d’avoir un bail pour encore plusieurs années assure la continuité de la compagnie et sans être véritablement inquiété pour les années à venir », précise-t-il.

Au cours des derniers mois, Elkem a annoncé un investissement de 25 M$ pour la mise en place d’un nouveau bâtiment, d’une chaudière et la construction d’une conduite de vapeur vers l’usine Vaudreuil de Rio Tinto Alcan (RTA). L’entente est de 10 ans. Le projet devrait être complété pour le mois de juin 2012.

Elkem Métal est un fabricant de ferrosilicium et emploie un peu plus de 80 employés à l’usine du chemin de la Réserve. Il y a un peu plus d’un an, la compagnie norvégienne Orkla a été rachetée par la China National Bluestar.

Il faut aussi se rappeler que la multinationale Abitibi-Bowater négocie actuellement avec le gouvernement du Québec pour le renouvellement du bail de la rivière Shipshaw (Loi 8), qui vient à échéance le 31 décembre 2011.