le Mardi 29 Novembre 2005

Satisfaite des réalisations du gouvernement 

Françoise Gauthier songe plutôt à l’avenir

CHICOUTIMI (IL) – Au cours des dernières semaines, le gouvernement du Québec a procédé à de nombreuses annonces pour le Saguenay-Lac-8aint-Jean, particulièrement dans le domaine de la santé. Mais la liste de projets à concrétiser est au moins aussi longue que celle des réalisations.

La  députée libérale de Jonquière, Françoise Gauthier, qui est aussi ministre du Tourisme et ministre responsable de la  région, a dressé devant le Cercle de presse un bilan positif des actions de son parti au cours de l’automne. Accompagnée du député de Roberval Karl Blackburn, elle a également abordé le sujet de ses priorités pour les prochains mois. Parmi celles-ci, il y a la recherche de solutions permanentes pour assurer l’entretien des sen-tiers de motoneige de la région. Selon elle, il faut trouver une formule qui assure l’équité pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean, où il y a plus de sentiers ouverts sur une plus longue période.

Dans un autre ordre d’idées, Françoise Gauthier espère obtenir rapide-ment l’autorisation du Conseil du trésor pour un projet de 13,6 millions $ qui permettrait de régler une fois pour toutes la sécurité des riverains du lac Kénogami. Si la construction d’un ouvrage en amont du lac a dû être mise de côté en raison des coûts trop élevés, elle est confiante d’obtenir le financement nécessaire à l’élargissement de la rivière aux Sables afin de partager l’évacuation du débit de l’eau de la rivière Chicoutimi. «Nous avons obtenu l’aval du gouvernement fédéral pour le creusage du lit mais ce ne sera pas Hydro-Québec le maître d’oeuvre. Nous attendons l’autorisation du Conseil du trésor mais j’en parle tous les jours au ministre Pierre Corbeil, qui est mon voisin de banquette à l’Assemblée nationale», assure Mme Gauthier.

Le dossier de la construction d’un pavillon pour accueillir le programme d’Arts et technologie es médias au Cégep de Jonquière est toujours dans ses cartons. Les coûts ont explosé, passant de 3,5 millions $ à plus de 10 millions $, mais les fonctionnaires essaient actuellement de ramener la facture à une somme moins importante. Oxygène Plusieurs sujets économiques font partie des préoccupations de Françoise Gauthier, entre autres pour le secteur de La Baie qui a bien besoin d’oxygène. Elle n’a pas voulu élaborer davantage, se contentant de souligner que de beaux projets se trouvent sur la table à dessin, et que son gouvernement a toujours à coeur le sort des anciens travailleurs de l’usine Port-Alfred. Également, la ministre suit de près l’avenir de l’usine Kénogami d’Abitibi-Consolidated de même que celui de Produits forestiers Saguenay. Elle a aussi promis une annonce pour bientôt dans la cession à Ville de Saguenay des barrages de Pont-Arnaud et Chute-Garneau.