le Dimanche 27 janvier 2008

Creusage du lit de la rivière aux Sables

Québec donne le coup d’envoi

LAC-KÉNOGAMI – Presque 12 ans après le déluge de 1996, le projet de creusage d’un seuil dans la rivière aux Sables franchit un pas crucial vers sa réalisation avec la publication du premier appel d’offres par le ministère des Ressources naturelles du Québec.

Le 16 janvier dernier, le gouvernement provincial a enfin lancé le processus de soumissions afin de dénicher une firme de génie-conseil en mesure de réaliser les travaux d’ingénierie. Le projet de creusage de la rivière s’inscrit dans le cadre de la régularisation des crues du bassin versant du lac Kénogami. Il aura pour effet de doubler la capacité d’évacuation du réservoir. Le creusage du seuil, jumelé aux travaux anticipés sur le pont de la rue Saint-Dominique, est évalué à environ 15 millions $.

Appelé à commenter l’émission des premières offres publiques, le président de l’Association pour la protection du lac Kénogami (APLK), Claude Collard, s’est montré ravi de voir le dossier aboutir enfin.

« Avec la publication des appels d’offre, on peut dire que c’est vraiment enclenché. Ça pressait de mettre les choses en branle et nous avons mis énormément d’efforts pour faire démarrer le projet », indique M. Collard, rappelant que la sécurité de la population riveraine située en aval du cours d’eau dépend du creusage.

Toujours selon M. Collard, cinq ou six entreprises se seraient montrées intéressées à soumissionner pour l’obtention de ce contrat d’envergure. La date de clôture, d’abord fixée au 6 février prochain, aurait été remise au 11 février, à la demande des soumissionnaires.

Pour ce qui est des échéanciers, les travaux préliminaires d’expropriation et d’acquisition de terrains devraient être amorcés cet automne. Les activités de creusage devant se faire en saison hivernale, alors que les apports en eau sont au minimum, la fin de 2009 devrait marquer le début du creusage du seuil de la rivière. Le tout devrait être complété à l’automne 2010. o