le mardi 26 mai 2015

Cotes de protection du Lac Kénogami

Pour une meilleure gestion des crues

Le ministère du Dévelopement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) a dévoilé les cotes de protection autour du lac Kénogami auxquelles devront se soumettre les MRC du Fjord-du-Saguenay et Lac-Saint-Jean-Est ainsi que Saguenay à travers leur schéma d’aménagement et de développement respectif afin d’éviter des dommages aux propriétés riveraines du réservoir.

Selon Clément Falardeau, relationniste au ministère, ces nouvelles cotes ont été établies en se basant sur des analyses statistiques réalisées à partir de l’historique des débits qui alimentent le lac Kénogami et de la modélisation de la gestion complexe du réservoir. Elles tiennent compte des niveaux et débits déjà atteints au lac et sur les rivières Chicoutimi et aux Sables. Ces cotes visent à assurer la protection des rives, du littoral et des plaines inondables, ainsi qu’à conserver la marge de manoeuvre nécessaire à la gestion sécuritaire des crues. Les travaux réalisés, notamment ceux visant à augmenter la capacité d’évacuation de la rivière aux Sables, permettent la gestion de crues plus importantes sans créer de dommages aux riverains.

La prise en compte de ces cotes dans les schémas d’aménagement permettra éventuellement au gouvernement de lever le moratoire entourant la vente de terres publiques sur le pourtour du lac Kénogami.

En ce qui a trait aux conséquences de la publication des nouvelles cotes de protection pour les citoyens et les villes, M. Falardeau a déclaré qu’il est prématuré de statuer sur les effets de ces nouvelles exigences en matière de protection des zones inondables étant donné que la mise en application et les modalités de celles-ci font toujours l’objet de discussions entre le MDDELCC et les instances concernées.

Les données transmises aux MRC n’ont pas encore fait l’objet d’une publication de cartes. Le porte-parole a précisé que l’intégration de cotes de protection sur le pourtour du lac Kénogami constitue une nouvelle exigence du gouvernement afin d’assurer la sécurité du public. Par conséquent, il n’existait pas auparavant de cartographie de zones inondables. En ce qui concerne les cartes de l’actuelle zone inondable, elles sont en préparation par la MRC du Fjord-du-Saguenay et la ville de Saguenay, tel qu’il a été convenu avec le MDDELCC.