Jeudi 17 Novembre 2005

Cantin doit s’assurer qu’il y a de l’eau… dans l’lac!

CHICOUTIMI (FSTG) – Fraîchement élu à la table du conseil municipal de Saguenay, le conseiller du district de Lac-Kénogami, Paul-Roger Cantin a été nommé à titre de représentant de la ville dans le dossier de la renégociation du bail fixant les droits d’utilisation en eau de la compagnie Elkem métal.

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a profité de son passage au Cercle de presse du Saguenay pour confirmer la nomination du conseiller du district 1 à ce poste. On se souviendra que la ville de Saguenay a réclamé avec insistance d’être représentée au sein du processus de négociation de la nouvelle entente puisque la consommation d’eau de la rivière Chicoutimi de cette compagnie a une forte influence sur le niveau du lac Kénogami.

Dans cet épineux dossier, le maire de Saguenay fait d’ailleurs fortement sentir ses couleurs: l’eau doit d’abord servir les intérêts des villégiateurs et des résidants de ce secteur avant celui des entreprises.

«Pour la ville, le niveau du lac Kénogami est sacré. Notre objectif est de garder l’eau dans le lac. C’est l’endroit dans la ville où il se vend le plus de permis de construction. Il a un fort potentiel récréotouristique. Il y a beaucoup d’avenir là. Si Elkem manque d’eau à certaines périodes pour produire son électricité, qu’elle prenne des ententes avec Hydro-Québec et qu’elle fasse moins de profits», tranche le maire de Saguenay.