Le Quotidien, Samedi 16 Juillet 2005

Un gouvernement au service des Québécois

Parlons du dossier de Pikauba.

Expliquez-moi, M. Bergeron (Réjean Bergeron président régional du Parti Québécois), pour quelles raisons l’ancien gouvernement du Parti québécois, auquel M. Bédard était un membre à part entière, n’a pas procédé aux constructions plus rapidement ? J’aimerais savoir aussi pour quelles raisons le PQ, et Stéphane Bédard, ont refusé de présenter toutes les possibilités au BAPE pour assurer la sécurité du public, au lieu que de présenter une possibilité, soit celle de la construction d’un barrage de 140 millions $ ?

J’aimerais savoir aussi où sont ces 140 millions $ ; les fonds étaient supposément réservés, mais ils ne l’étaient pas. On les cherche encore. Votre formation politique a promis de l’argent virtuel de le dos de la sécurité des rive- rains ce que ne feront jamais Françoise Gauthier et Karl Blackburn. Ils continueront de travailler pour trouver des solutions selon les moyens du gouvernement pour assurer la sécurité des citoyens et pour régler une situation pour laquelle votre parti a trop attendu. Contrairement à votre Parti, nous nous assurons de bien attacher toutes les ficelles avant d’annoncer un projet.

En plus, nous ne crachons pas sur l’argent du fédéral ; non seulement on est content de l’avoir, mais en plus, cet argent, qui est notre argent, sert au développement des régions et de notre région. On ne laisse pas dormir cet argent à Ottawa. Mon parti et le gouvernement ne veulent pas répéter les erreurs que vous avez commises comme dans les dossiers de la Gaspésia et du Métro de Laval. Contrairement au Parti québécois, nous avons à cœur la gestion rigoureuse des finances publiques du Québec.

M. Gilbert Grimard
Président régional du PLQ Saguenay-Lac-Saint-Jean