le mercredi 10 mars 2010

15 millions pour le barrage Portage-des-Roches

Québec compte améliorer la capacité d’évacuation du barrage Portage des-Roches au lac Kénogami. Le gouvernement lance un appel d’offres.

Le barrage Portage-des-Roches subira une cure de jeunesse d’une quinzaine de millions de dollars. Le gouvernement vient de lancer un appel d’offres afin d’améliorer la capacité d’évacuation de ce barrage qui constitue la jonction entre la rivière Chicoutimi et l’extrémité du réservoir Kénogami.

Les travaux permettront de mieux assurer la sécurité des riverains du lac Kénogami et de ses affluents. Ils porteront notamment sur le rehaussement de la crête de l’ouvrage et le remplacement des vannages de bois par des vannages d’acier dotés d’un système autonome pouvant être actionné à distance.

Ces travaux seront effectués à la lumière des recommandations techniques contenues dans le rapport de la commission Nicolet au lendemain du déluge de 1996. On prévoit également le rehaussement de certaines digues et le creusage de la rivière aux Sables.

Le président de l’Association de protection du lac Kénogami, Claude Collard, estime qu’une fois tous ces travaux réalisés, d’ici la fin 2013, un pas important aura été franchi pour assurer la sécurité des riverains.

Claude Collard évoque également la construction d’un ouvrage de retenue en amont du lac Kénogami, sur la rivière Pikauba, qui avait été proposée par la commission Nicolet, mais rejetée par Québec. Il laisse la question entre les mains des experts.

L’ensemble des travaux coûtera plus de 50 millions. Ces travaux devaient au départ être terminés en 2005.